26
sep

OUI. OUI. OUI.

IMAG1509.jpgLe week-end dernier, j’ai assisté au stage d’initiation à l’Ennéagramme organisé par Sonia et Benita.

Si, initialement, je comptais y assister en tant qu’observatrice pour Concerto pour Bien-être, je décidai finalement d’y participer « corps et âme ».

Le samedi, accueil à partir de 9.00. Beaucoup de femmes, comme souvent dans les stages de développement personnel. Des croissants, du café et une première prise de contact en douceur.

9.30, nous entrons dans le vif du sujet et partons à la découverte de l’Ennéagramme. De la théorie d’abord : Qu’est-ce que l’Ennéagramme ? D’où vient-il ? Quelles en sont les valeurs ? Que peut-il nous apporter ? En quoi est-il différent (complémentaire) des autres techniques de développement personnel ?

De cette introduction, je retiens que « tout le monde a raison de son propre point de vue et que, dans la vie, tout est une question de perception ». Au terme de ce week-end, nous devrions découvrir sur quelle planète nous avons décidé d’établir notre camp de base et partir à la découverte des planètes voisines. Moi qui aime les voyages, je suis ravie.

Parallèlement à la théorie, nous sommes invitées à travailler en petits groupes. Les exercices proposés nous semblent anodins. Nous comprendrons plus tard qu’ils sont le point de départ de notre voyage initiatique. Un voyage progressif, tout en douceur qui nous mènera, au terme de ces deux jours, à découvrir notre base de prédilection.

L’après-midi sera consacrée aux neuf archétypes que nous découvrirons d’abord via la théorie, ensuite par le biais de témoignages vidéo.

Une bonne nuit de sommeil et c’est reparti pour un tour. La plupart d’entre nous ont à présent une idée approximative de leur base. Mais les hésitations sont encore bel et bien présentes.

De la théorie à nouveau : nous découvrons les trois types d’intelligence et leur importance en Ennéagramme. Les participants commencent à s’intéresser à ce qu’ils pensent être leur profil et à poser des questions spécifiques. C’est passionnant de voir l’avancement de chacun sur son propre chemin personnel.

Benita et Sonia sont très présentes, à l’écoute. Elles savent qu’à la fin du séjour, elles aideront celles qui hésitent, qui se cherchent.

Pour moi, le « clou du spectacle » fut la seconde série de témoignages vidéo. A chaque profil son témoignage féminin. On entend rire/glousser/grincer dans la salle. On repère les différents profils.

IMAG1499.jpg

Ensuite, retour à la théorie : les sous-types, les ailes, les triades, ... Nous avons une fois de plus la preuve noir sur blanc que ceux et celles qui reprochent à l’Ennéagramme son côté simpliste et réducteur, ne savent absolument pas de quoi ils parlent.

Ca y est, nous sommes arrivées à la fin du séjour. Un tour de table s’impose. Avez-vous trouvé votre base ? Quelle est-elle ? Pourquoi ? Les personnes des mêmes bases sont invitées à discuter entre elles et à partager leur vécu, leur expérience. Celles qui hésitent encore entre deux bases ont la possibilité de discuter en tête à tête avec Sonia et Benita qui, par le biais de questions spécifiques, les aideront à découvrir qui elles sont. Le principe est celui de la maïeutique.

« Le jour où j’ai découvert l’Ennéagramme, j’ai appris à m’aimer », m’a dit un jour Benita. J’étais sceptique. Et pourtant…

OUI, j’ai découvert ma base (insoupçonnée). OUI, ça fait un bien fou de comprendre qui on est. OUI, ça déculpabilise de savoir pourquoi on réagit de telle ou telle manière. OUI, ça rassure de savoir qu’on a le choix de changer et de dépasser ses automatismes. OUI, ça aide à mieux comprendre les différences et à les accepter. OUI, c’est un merveilleux outil de communication. OUI, on se sent apaisée. OUI, on apprend à s’aimer et à aimer les autres. OUI. OUI. OUI.

Le prochain week-end d’Ennéagramme aura lieu les 1 et 2 décembre prochains. Je ne trouve rien d’autre à vous dire que GO. GO. GO. ;)

Julie

| |  Facebook | |