10
oct

Joséphine découvre l’Ennéagramme

ennéagramme,coaching,développement personnelPrenons, une femme. Quarante ans tout au plus. Appelons-la Joséphine. Ou Géraldine. Ou Claudine. Ou… soit.

Joséphine est une femme attachante, enthousiaste, spontanée. On aime être avec elle.

Elle déborde d’énergie et a du mal à rester en place. Elle aime être en mouvement. Du coup, à force de courir dans tous les sens, elle est très souvent épuisée. A vingt ans, pas de problèmes mais à quarante, ça se corse. C’est le dos qui morfle. Elle dort 11 heures par nuit.

Sur sa table de chevet, Joséphine n’a pas un… ni deux… ni trois… mais bien quatre livres différents. Elle passe de l’un à l’autre, pour éviter l’ennui. Ça lui arrive de ne pas terminer un bon roman, ou de lire les 200 dernières pages en diagonale. Juste parce qu’elle est impatiente d’en commencer un autre, nouvellement acheté. Pareil pour les produits de beauté. Les dvd. Les cd. Les hobbies. Les opinions. Et parfois même les gens.

Joséphine est pourtant philanthrope. Foncièrement philanthrope. Altruiste même. Mais à distance. Elle aime les gens quand ceux-ci n’entravent pas sa liberté. Car pour Joséphine, réputée pour sa propension à annuler « subtilement » en dernière minute, il est impensable de se sentir forcée, restreinte ou limitée. D’ailleurs, elle habite un rez-de-chaussée. Chez elle, aucune porte n’est jamais fermée. Elle s’assied généralement en bout de rangée au cinéma. Elle mange debout. Elle aime avoir plusieurs itinéraires possibles, bien différents l’un de l’autre, pour rentrer chez elle. Elle privilégie les vêtements amples et confortables. En réunion, elle ne s’installe jamais très loin de la sortie et ne peut s’empêcher de quitter régulièrement la salle, prétextant un pipi ou un appel urgents. Elle aime les grandes structures.

Professionnellement ? On dit qu’elle énergise le groupe. Qu’elle est enthousiaste et polyvalente. Qu’elle a la faculté de trouver des solutions originales aux problèmes. Qu’elle est vive et passe facilement d’une idée à l’autre. Qu’elle a une bonne faculté d’adaptation. Mais comme à l’école, Joséphine est jouette, bavarde et parfois dissipée. C’est son moyen à elle d’éviter l’enfermement, la routine. Mais sa porte de sortie privilégiée, quel que soit le contexte, c’est l’imaginaire. Joséphine (se) raconte beaucoup d’histoires.

Joséphine refuse catégoriquement les diktats, les étiquettes. Elle a du mal avec les règles. Dans l’éducation, elle privilégie l’amusement, l’imagination et la curiosité intellectuelle. L’autorité n’est (hélas) pas son fort.

Joséphine est de base 7. Sa blessure archaïque est l’enfermement. Son émotion originelle est la peur. Son moyen de défense ? Le mouvement, la fuite. Son comportement préféré ? Le plaisir immédiat. Ses qualités naturelles ? La joie et la vivacité. A tout cela s’ajoutent les principes des triades, des flèches, des ailes, des sous-types, … Car au final, rassurez-vous, nous sommes bien plus qu’un « simple » numéro.

Je vous ai parlé de Joséphine. Mais j’aurais pu tout aussi bien vous parler de Benita, de Sonia, de Michel, d’Isabelle, de Catherine, de Sylvain… L’Ennéagramme propose une grille de lecture de la personnalité. Il nous parle de nos motivations inconscientes. Il nous aide à savoir qui nous sommes et pourquoi nous réagissons de telle ou telle manière. Une fois nos automatismes connus, nous pouvons les canaliser. Il nous aide également à comprendre les différentes visions du monde et les réactions en fonction de ces différentes perceptions.

L’Ennéagramme n’a rien de réducteur. Au contraire, il est complexe et insiste sur nos pluralités. Un bon conseil donc : ne trainez pas sur internet à la recherche de votre type. Ne lisez rien sur le sujet. Assistez tout seulement au prochain week-end d’initiation à l’Ennéagramme, organisé en décembre (Initiation à l'Ennéagramme - Baisy-Thy - 1 et 2 décembre 2012).

Allez-y la tête bien vide et le cœur bien ouvert.

Signé : Joséphine

| |  Facebook | |