25
nov

Biodanza et Transcendance

mobile-oiseau-gris-decoration-bebe-et-enfant-mobile-bebe-catherine-beer.28136664-84829401.jpgC’est quoi, pour vous, la transcendance ? C’est avec cette question que Denis et Véronique de "Aime Vis Danse !" débutèrent le stage de Biodanza organisé ce samedi sur le thème « L’humain, debout entre ciel et terre ».

C’est quoi, pour vous, la transcendance ? Question difficile. Chacun y va de sa petite explication, humblement, pudiquement… comme s’il s’agissait d’un soulier de verre que l’on effleure à peine, par peur de le briser. 

Rolando Toro, le créateur du système de la Biodanza®, également professeur, chercheur, psychologue, anthropologue, poète, musicien, peintre, … a fait de la transcendance une des cinq lignes de vivencias au même titre que la vitalité, la sexualité, la créativité et l’affectivité. Ces cinq lignes résultèrent d’une enquête effectuée auprès de 300 étudiants universitaires. « Que voulez-vous pour votre vie ? » Pour certains, ce fut l’amour. Pour d’autres, la santé ou le plaisir. Pour d’autres encore, la création artistique ou, enfin, la conscience d’être une créature cosmique.

L'humain dans l'Univers, l’harmonie cosmique, l’expansion de la conscience, la connexion au Tout rappelant la fusion ressentie par le bébé dans le ventre de sa mère. C’était bien de cela qu’il fut question hier. En fait, non. Il fut question de tout autre chose. D’une chose qu’il est difficile de nommer. D’une vérité que l’on effleure à peine par peur de la briser.

Julie

Biodanza chaque mercredi avec Benita de 19h à 20h45 (Auderghem). Pour plus d’infos, contactez Benita au +32 (0) 477 75 88 87 ou consultez http://www.biodanza4you.be

 

| |  Facebook | |

01
nov

Nouveau stage d'initiation à L'Ennéagramme

L'Ennéagramme est un système d'étude de la personnalité. Modèle dynamique, il sert d'abord à mieux se connaître et à comprendre les autres. Il repose sur neuf profils dominants, neuf façons de percevoir, de penser et d'agir sur le monde environnant.

Cet outil extraordinaire pour la connaissance de soi et la compréhension des autres habite passionnément notre vie chaque jour et il n'est pas question de garder ça pour nous toutes seules!!  Nous voulons le partager et le transmettre, c'est pourquoi nous organisons une initiation approfondie à l'Ennéagramme. C'est un stage non résidentiel de deux journées complètes.


Le WE se déroulera à Baisy-Thy, les samedi 1 et dimanche 2 décembre

Salle "Chant des oiseaux", 33 rue Chant des oiseaux à 1470 Baisy-Thy.

Accueil à partir de 9h, début du cours à 9h30 précises. Fin de la formation vers 18h00.

Nous mettrons en contact les personnes habitant BXL pour organiser un co-voiturage.

 
Plus d'infos ici.


Pour toute question complémentaire, n'hésitez pas à nous écrire à concertopourbienetre@gmail.com :)

| |  Facebook | |

26
sep

OUI. OUI. OUI.

IMAG1509.jpgLe week-end dernier, j’ai assisté au stage d’initiation à l’Ennéagramme organisé par Sonia et Benita.

Si, initialement, je comptais y assister en tant qu’observatrice pour Concerto pour Bien-être, je décidai finalement d’y participer « corps et âme ».

Le samedi, accueil à partir de 9.00. Beaucoup de femmes, comme souvent dans les stages de développement personnel. Des croissants, du café et une première prise de contact en douceur.

9.30, nous entrons dans le vif du sujet et partons à la découverte de l’Ennéagramme. De la théorie d’abord : Qu’est-ce que l’Ennéagramme ? D’où vient-il ? Quelles en sont les valeurs ? Que peut-il nous apporter ? En quoi est-il différent (complémentaire) des autres techniques de développement personnel ?

De cette introduction, je retiens que « tout le monde a raison de son propre point de vue et que, dans la vie, tout est une question de perception ». Au terme de ce week-end, nous devrions découvrir sur quelle planète nous avons décidé d’établir notre camp de base et partir à la découverte des planètes voisines. Moi qui aime les voyages, je suis ravie.

Parallèlement à la théorie, nous sommes invitées à travailler en petits groupes. Les exercices proposés nous semblent anodins. Nous comprendrons plus tard qu’ils sont le point de départ de notre voyage initiatique. Un voyage progressif, tout en douceur qui nous mènera, au terme de ces deux jours, à découvrir notre base de prédilection.

L’après-midi sera consacrée aux neuf archétypes que nous découvrirons d’abord via la théorie, ensuite par le biais de témoignages vidéo.

Une bonne nuit de sommeil et c’est reparti pour un tour. La plupart d’entre nous ont à présent une idée approximative de leur base. Mais les hésitations sont encore bel et bien présentes.

De la théorie à nouveau : nous découvrons les trois types d’intelligence et leur importance en Ennéagramme. Les participants commencent à s’intéresser à ce qu’ils pensent être leur profil et à poser des questions spécifiques. C’est passionnant de voir l’avancement de chacun sur son propre chemin personnel.

Benita et Sonia sont très présentes, à l’écoute. Elles savent qu’à la fin du séjour, elles aideront celles qui hésitent, qui se cherchent.

Pour moi, le « clou du spectacle » fut la seconde série de témoignages vidéo. A chaque profil son témoignage féminin. On entend rire/glousser/grincer dans la salle. On repère les différents profils.

IMAG1499.jpg

Ensuite, retour à la théorie : les sous-types, les ailes, les triades, ... Nous avons une fois de plus la preuve noir sur blanc que ceux et celles qui reprochent à l’Ennéagramme son côté simpliste et réducteur, ne savent absolument pas de quoi ils parlent.

Ca y est, nous sommes arrivées à la fin du séjour. Un tour de table s’impose. Avez-vous trouvé votre base ? Quelle est-elle ? Pourquoi ? Les personnes des mêmes bases sont invitées à discuter entre elles et à partager leur vécu, leur expérience. Celles qui hésitent encore entre deux bases ont la possibilité de discuter en tête à tête avec Sonia et Benita qui, par le biais de questions spécifiques, les aideront à découvrir qui elles sont. Le principe est celui de la maïeutique.

« Le jour où j’ai découvert l’Ennéagramme, j’ai appris à m’aimer », m’a dit un jour Benita. J’étais sceptique. Et pourtant…

OUI, j’ai découvert ma base (insoupçonnée). OUI, ça fait un bien fou de comprendre qui on est. OUI, ça déculpabilise de savoir pourquoi on réagit de telle ou telle manière. OUI, ça rassure de savoir qu’on a le choix de changer et de dépasser ses automatismes. OUI, ça aide à mieux comprendre les différences et à les accepter. OUI, c’est un merveilleux outil de communication. OUI, on se sent apaisée. OUI, on apprend à s’aimer et à aimer les autres. OUI. OUI. OUI.

Le prochain week-end d’Ennéagramme aura lieu les 1 et 2 décembre prochains. Je ne trouve rien d’autre à vous dire que GO. GO. GO. ;)

Julie

| |  Facebook | |

20
aoû

Vivement septembre !

note_3.jpg

Cet été, pas de Biodanza hélas… Ne pouvant plus tenir, je décidai de faire une infidélité à Benita (avec son consentement bien entendu) et de trouver un cours de substitution.

C’est ainsi que je participai à ma première vivencia estivale, toute seule, comme une grande.

Première impression : je constate à quel point je suis attachée à Benita de www.biodanza4you.be et à son groupe. Camilo, Ronaldo, Diana et les autres élèves me manquent. C’est la première fois que je danse sans eux.

Pour le reste, cette vivencia organisée par Denis & Véronique m’a beaucoup plu. Ce que Benita m’avait dit à leur propos se confirme : ce couple est à la fois professionnel et respectueux de chacun.

Nous étions une petite dizaine au total. Dix personnes que je n’avais jamais vues de ma vie et avec lesquelles j’ai dansé, joué, expérimenté. De certaines d’entre elles, j’ai tenu la main. Avec d’autres, j’ai échangé des sourires, des étreintes, des ressentis, des vibrations. Tout ça, naturellement, simplement. Comme si c’était… normal.

En fait, ça l’est, NORMAL. Se regarder, se sourire, se toucher, quoi de plus naturel ? C’est l’inverse qui est contre nature. L’indifférence. L’individualisme.

Cette vivencia m’a rappelé à quel point la Biodanza nous relie à ce que nous sommes intrinsèquement : des êtres interconnectés les uns aux autres (qu’on le veuille ou non).

Encore une bien belle expérience donc… qui vient confirmer l’utilité de ce blog. Et de la Biodanza of course !

Vivement la rentrée :-)

Julie

Les cours hebdomadaires de Benita reprendront le 12 septembre, le mercredi qui suit la vivencia dans la forêt du 9. Pour plus d’infos, contactez Benita au +32 (0) 477 75 88 87 ou consultez http://www.biodanza4you.be

| |  Facebook | |

06
aoû

Découvrir la biodanza en pleine nature

biodanza,vicencia,benedicta,forêt

Le dimanche 9 septembre, à 16.00, Benita invite toutes les personnes intéressées à participer à une vivencia organisée dans la forêt.

L’adresse : Chemin des Trois Couleurs - Driekleurenweg, situé entre l’Avenue de Tervueren et la Chaussée de Tervueren
Google map : https://maps.google.be/maps?hl=fr&q=Chemin+des+Trois+...
Arrêt de tram : Trois Couleurs

Au nom de Concerto pour bien-être, nous vous donnons donc rendez-vous le 9 septembre pour une rentrée pleine de vie ;)

Pour plus d'informations, contactez Benita au + 32 479 42 19 12

| |  Facebook | |

17
jui

En tête à tête avec un ange

Ce samedi 14 juillet, j’ai eu la grande, l’IMMENSE chance de participer à la journée "Biodanza et Poésie" organisée par Christian Fontaine de Biodanza Linkebeek. Ce dernier avait eu la brillante idée d’inviter Maria Del Pilar Amaya, poète et directrice de l'Ecole de Biodanza à Bogota. En fait, intituler cette note "En tête à tête avec un ange" est quelque peu présomptueux puisque nous devions être une bonne quarantaine à être suspendus aux lèvres de la très charmante Maria Del Pilar. Dont Benita, professeur de Biodanza, qui assura avec brillo la traduction de l’espagnol vers le français.

biodanza et poésie,biodanza,maria del pilar amaya,poésie,poète,vivencia,rolando toro araneda

Après s’être présentée, Maria invita chacun de nous à prendre la parole et à partager avec le groupe notre lien avec la Biodanza et la poésie. Parmi les personnes présentes, beaucoup de biodanseurs chevronnés et amateurs de littérature.

Une petite pause et c’est parti : Maria Del Pilar nous emmène dans son univers, un univers coloré où s’entremêlent la danse, l’écriture, la littérature et la poésie. Nous partons à la rencontre des poètes, ces "thérapeutes de l’âme humaine". Pour Maria, la poésie n’est pas réservée aux initiés, elle est là, prête à être cueillie par chacun de nous. Pour la percevoir, il faut développer sa sensibilité, se reconnecter avec le monde et avec soi-même. Ne dit-on pas de la biodanza qu’elle est "la poétique de la rencontre humaine" ? La boucle est bouclée et le lien entre la poésie et la biodanza, amorcé.

Nous voilà fin prêts à partir à la découverte de nous-mêmes, en quête de cet eldorado intérieur où la poésie naît naturellement, sans contrainte. La page blanche ? "Elle est une personne qui s’apprête à nous recevoir", nous rassure Maria. Prenons de temps de l’observer, de ressentir au plus profond de nous même ce qu’elle attend de nous. La première vivencia peut commencer…

Ce qui suit ne s’explique pas, il se vit. Une chose est certaine, c’est que chacun de nous, à des degrés divers, a pu expérimenter la poésie comme un acte de libération du cœur. Attention, nous ne parlons pas ici de beaux poèmes à la Baudelaire, nous évoquons la poésie Dionysiaque, celle qui naît brute dans l’émotion de l’instant. Celle qui vient du cœur, vibre, libre de toute construction rigide. "Nous sommes tous un poème à partager" dira Maria Del Pilar à plusieurs reprises. Une affirmation qui donne à la création vivencielle toute sa puissance et tout son sens.

Après un repas convivial, nous revoilà repartis pour une après-midi riche en émotions et en rencontres. Rencontre avec les autres, avec Rolando Toro Araneda (que Maria Del Pilar a bien connu) mais aussi et surtout, rencontre avec soi-même. Connaissez-vous votre enfant intérieur ? Lui avez-vous déjà parlé ? Qu’avez-vous à lui dire ? L’avez-vous déjà pris par la main ? Comment pensez-vous qu’il aimerait danser avec vous ? Un conseil : expérimentez ça une fois dans votre vie. Laissez tomber tout le reste mais ça, ne le ratez pour rien au monde.

Et puis, il y eut les jeux d’enfants, les rires, les bousculades, les courses poursuites, les rondes, les contes, ... Parce que "la poésie n’est possible qu’après s’être reconnecté à son enfant intérieur". Qui est l’artiste, nous rappelle Maria, si ce n’est "un enfant qui joue". Le poète est en chacun de nous, laissons-le juste exister et s’exprimer librement.

biodanza et poésie,biodanza,maria del pilar amaya,poésie,poète,vivencia,rolando toro araneda

C’est vrai, je l’avoue, intituler cette note "En tête à tête avec un ange" (en référence à la célèbre chanson de Calogero) était quelque peu présomptueux. Et oui, je l’admets honorablement, nous étions nombreux à dévorer des yeux la très lumineuse Maria Del Pilar. Mais cela n’enlève rien au fait que, ce jour là, c’était bien un ange qui s’adressait à nous. Et, "en apesanteur", nous l’avons été, croyez-moi (…)

Julie



Maria Del Pilar Amaya est poète et directrice de l'Ecole de Biodanza à Bogota. Elle a fait un master en littérature à la Pontificia Universidad Javeriana à Bogota et une formation littéraire à l'Université des Andes à Bogotá. Elle est professeur de l'université de la Sabana, de l'université Javeriana et de l'association humaniste transpersonnelle Sasana. Elle a développé entre autres les cours d'université sur l'écriture et la transformation intérieure, sur la Biodanza et l'écriture, sur la Biodanza et la poésie, sur l'écriture autobiographique et sur l'écriture du journal intime. Elle a réalisé un travail avec les habitants de la rue en proposant la créativité comme une dimension essentielle du développement de l'être humain. Elle a publié divers livres et textes poétiques.

Source : biodanzalinkebeek

| |  Facebook | |