10
sep

Premières impressions de vivencia, par Gene

Gene du blog http://genegoeswaouw.skynetblogs.be nous a fait le grand honneur d'assister à la vivencia organisée par Benita ce dimanche dans la forêt de Soignes et a partagé ses premières impressions sur son blog.

Pour découvrir son témoignage, cliquez ici !

| |  Facebook | |

09
sep

Vivencia dans la forêt (9 septembre 2012)

IMG_1927.jpg

IMG_1931.jpg

IMG_1933.jpg

IMG_1939.jpg

IMG_1948.jpg

Merci à Benita pour cette magnifique expérience. A refaire !

La reprise des cours hebdomadaires a lieu ce mercredi. Plus dinfos sur http://www.biodanza4you.be 

| |  Facebook | |

06
aoû

Découvrir la biodanza en pleine nature

biodanza,vicencia,benedicta,forêt

Le dimanche 9 septembre, à 16.00, Benita invite toutes les personnes intéressées à participer à une vivencia organisée dans la forêt.

L’adresse : Chemin des Trois Couleurs - Driekleurenweg, situé entre l’Avenue de Tervueren et la Chaussée de Tervueren
Google map : https://maps.google.be/maps?hl=fr&q=Chemin+des+Trois+...
Arrêt de tram : Trois Couleurs

Au nom de Concerto pour bien-être, nous vous donnons donc rendez-vous le 9 septembre pour une rentrée pleine de vie ;)

Pour plus d'informations, contactez Benita au + 32 479 42 19 12

| |  Facebook | |

17
jui

En tête à tête avec un ange

Ce samedi 14 juillet, j’ai eu la grande, l’IMMENSE chance de participer à la journée "Biodanza et Poésie" organisée par Christian Fontaine de Biodanza Linkebeek. Ce dernier avait eu la brillante idée d’inviter Maria Del Pilar Amaya, poète et directrice de l'Ecole de Biodanza à Bogota. En fait, intituler cette note "En tête à tête avec un ange" est quelque peu présomptueux puisque nous devions être une bonne quarantaine à être suspendus aux lèvres de la très charmante Maria Del Pilar. Dont Benita, professeur de Biodanza, qui assura avec brillo la traduction de l’espagnol vers le français.

biodanza et poésie,biodanza,maria del pilar amaya,poésie,poète,vivencia,rolando toro araneda

Après s’être présentée, Maria invita chacun de nous à prendre la parole et à partager avec le groupe notre lien avec la Biodanza et la poésie. Parmi les personnes présentes, beaucoup de biodanseurs chevronnés et amateurs de littérature.

Une petite pause et c’est parti : Maria Del Pilar nous emmène dans son univers, un univers coloré où s’entremêlent la danse, l’écriture, la littérature et la poésie. Nous partons à la rencontre des poètes, ces "thérapeutes de l’âme humaine". Pour Maria, la poésie n’est pas réservée aux initiés, elle est là, prête à être cueillie par chacun de nous. Pour la percevoir, il faut développer sa sensibilité, se reconnecter avec le monde et avec soi-même. Ne dit-on pas de la biodanza qu’elle est "la poétique de la rencontre humaine" ? La boucle est bouclée et le lien entre la poésie et la biodanza, amorcé.

Nous voilà fin prêts à partir à la découverte de nous-mêmes, en quête de cet eldorado intérieur où la poésie naît naturellement, sans contrainte. La page blanche ? "Elle est une personne qui s’apprête à nous recevoir", nous rassure Maria. Prenons de temps de l’observer, de ressentir au plus profond de nous même ce qu’elle attend de nous. La première vivencia peut commencer…

Ce qui suit ne s’explique pas, il se vit. Une chose est certaine, c’est que chacun de nous, à des degrés divers, a pu expérimenter la poésie comme un acte de libération du cœur. Attention, nous ne parlons pas ici de beaux poèmes à la Baudelaire, nous évoquons la poésie Dionysiaque, celle qui naît brute dans l’émotion de l’instant. Celle qui vient du cœur, vibre, libre de toute construction rigide. "Nous sommes tous un poème à partager" dira Maria Del Pilar à plusieurs reprises. Une affirmation qui donne à la création vivencielle toute sa puissance et tout son sens.

Après un repas convivial, nous revoilà repartis pour une après-midi riche en émotions et en rencontres. Rencontre avec les autres, avec Rolando Toro Araneda (que Maria Del Pilar a bien connu) mais aussi et surtout, rencontre avec soi-même. Connaissez-vous votre enfant intérieur ? Lui avez-vous déjà parlé ? Qu’avez-vous à lui dire ? L’avez-vous déjà pris par la main ? Comment pensez-vous qu’il aimerait danser avec vous ? Un conseil : expérimentez ça une fois dans votre vie. Laissez tomber tout le reste mais ça, ne le ratez pour rien au monde.

Et puis, il y eut les jeux d’enfants, les rires, les bousculades, les courses poursuites, les rondes, les contes, ... Parce que "la poésie n’est possible qu’après s’être reconnecté à son enfant intérieur". Qui est l’artiste, nous rappelle Maria, si ce n’est "un enfant qui joue". Le poète est en chacun de nous, laissons-le juste exister et s’exprimer librement.

biodanza et poésie,biodanza,maria del pilar amaya,poésie,poète,vivencia,rolando toro araneda

C’est vrai, je l’avoue, intituler cette note "En tête à tête avec un ange" (en référence à la célèbre chanson de Calogero) était quelque peu présomptueux. Et oui, je l’admets honorablement, nous étions nombreux à dévorer des yeux la très lumineuse Maria Del Pilar. Mais cela n’enlève rien au fait que, ce jour là, c’était bien un ange qui s’adressait à nous. Et, "en apesanteur", nous l’avons été, croyez-moi (…)

Julie



Maria Del Pilar Amaya est poète et directrice de l'Ecole de Biodanza à Bogota. Elle a fait un master en littérature à la Pontificia Universidad Javeriana à Bogota et une formation littéraire à l'Université des Andes à Bogotá. Elle est professeur de l'université de la Sabana, de l'université Javeriana et de l'association humaniste transpersonnelle Sasana. Elle a développé entre autres les cours d'université sur l'écriture et la transformation intérieure, sur la Biodanza et l'écriture, sur la Biodanza et la poésie, sur l'écriture autobiographique et sur l'écriture du journal intime. Elle a réalisé un travail avec les habitants de la rue en proposant la créativité comme une dimension essentielle du développement de l'être humain. Elle a publié divers livres et textes poétiques.

Source : biodanzalinkebeek

| |  Facebook | |